• Convidencia développe sa propre application: Holarchic Designer!

    Aujourd’hui beaucoup d’entreprises se demandent comment organiser leur travail et les responsabilités de chacun. Des besoins apparaissent également au niveau de l’autonomie des collaborateurs, ce qui entraîne une pression moins importante de la part de la hiérarchie. Pour répondre à ces nouveaux besoins, les structures doivent être réorganisées de façon moins hiérarchique tout en gardant cette structure solide.

     

    L’holarchie, c’est quoi ?

     

    C’est dans cette logique que Convidencia a souhaité développer son application répondant à ces nouveaux critères d’organisation. Comme son nom l’indique, Holarchic Designer se base sur l’holarchie. Holarchie provient du terme Holon qui définit une cellule, une unité autonome. Chaque cellule sait ce qu’elle est censée faire. Et elle est indépendante mais plus le nombre de cellules augmentent,  plus elles devront apprendre à fonctionner ensemble.

     

    Il est très simple de représenter de manière flexible et structurée des éléments qui fonctionnent ensemble et cela sous forme de cercles.

     

    Différents niveaux apparaissent alors :

    • Organisation
    • Cercle
    • Rôle

    Chacun de ces niveaux a une raison d’être et un périmètre de responsabilité. Ainsi, un rôle peut être assigné à plusieurs personnes et les personnes responsables de chaque cercle ont toute l’autonomie de décider des actions à mener pour le bien de l’organisation.

     

    De ce fait, toute la structure est auto-organisée ce qui entraîne une meilleure collaboration.

     

    Convidencia a mis en place ce type d’organisation dans sa propre structure où chaque rôle a été attribué à chacun et chaque membre a pu participer à l’élaboration de ce mode de fonctionnement.

     

    L’holarchie chez Convidencia

    Mais comment mettre en place ce système dans une organisation hiérarchisée?

     

    Il faut avant tout bien définir les zones de responsabilités de chacun et analyser les rôles dans lesquels intervient une personne. Ensuite, il faut pouvoir attribuer chaque rôle aux différents cercles. Dans le cas de Convidencia, il a fallu structurer l’organisation.

     

     

    Il est important également d’attribuer aux rôles toutes les zones de responsabilités nécessaires en rapport avec sa raison d’être. Cela peut passer par l’élaboration de fiches canevas pour chaque cercles (marketing, capacities, Business development…) où chaque rôle est décrit. Il est donc simple de voir quel est le rôle et toutes les informations concernant ce rôle.

     

    Pour finir, il est tout à fait légitime de se demander quels sont les bénéfices d’organiser une structure de façon holarchique.

     

    Les points forts sont donc:

    • La communication
    • Eliminer la notion de flou entre les membres de l’équipe
    • L’autonomie dans chacune des zones de responsabilités
    • La valorisation de chaque membres
    • La collaboration entre les membres de l’équipe

    Convidencia souhaite donc proposer son application à ses clients, répondant ainsi aux besoins des entreprises d’aller vers une structure où les équipes sont plus autonomes et où la coopération est de mise.

     

    Article écrit par Romain Brissos – stagiaire chez Convidencia de janvier à mars 2019

     

    Envie d’en savoir plus sur le design holarchique? C’est par ici.